Comment vendre un bien immobilier ?

Vendre une maison ou un appartement n’est pas aussi facile que ce que nous pourrions croire en regardant notre télévision. Nous aurons parfois affaire à des visiteurs indécis qu’il faudra aiguiller au maximum pour vendre un bien immobilier qui correspond à l’idée qu’ils se font de leur vie future. D’autres seront exigeants et ne laisseront rien au hasard ou, a contrario, certains seront toujours d’accord avec vous et il sera difficile de discerner ce qui leur plaît réellement. 
De plus, des centaines de biens sont à vendre chaque jour. La concurrence est rude, il faut alors savoir faire la différence lors de vos visites.
Voici 8 précieux conseils à garder en tête lors de la vente d’un bien immobilier. 

1- Vendre son bien immobilier au juste prix

Pour vendre au juste prix, il faut tout d’abord analyser le bien : la taille du terrain, les m² habitables, l’état du bien (neufs, travaux à prévoir) intérieur et extérieur, l’état du terrain et du jardin, analyser la plomberie, l'électricité... 

Ces éléments à analyser vont de pair avec l’étude des environs. En effet, le quartier et l’attractivité de la zone auront une influence sur le prix du bien immobilier. Il faut penser à se renseigner sur les écoles dont dépendent la maison ou l’appartement à vendre (niveau, notoriété, prestige) et les commerces de proximité (pourront-ils aller acheter leur pain à pied ? Pourront-ils aller au parc sans prendre de voiture ?). 

La sécurité du quartier rentre aussi en ligne de compte. Il faut s’interroger sur la fréquentation des environs proches : les futurs acheteurs pourront-ils rentrer de nuit paisiblement ? Pourront-ils laisser leur maison, leur appartement sans crainte durant les vacances ? Pourront-ils laisser leurs enfants jouer dans la rue sans appréhension ?
De plus, la question des transports rentre aussi en jeu lors de l’estimation du prix : quel bus ? Quel métro ? Quel train ? A quelle fréquence ? Pourront-ils s’y rentre à pied ? heures du 1er et derniers bus ou métro ?  Ces informations sont à connaître aussi bien pour l’estimation que pour préparer les futures visites.

Enfin, il est bon de se renseigner sur les villes voisines de la même catégorie. Les acheteurs chercheront souvent des biens dans plusieurs communes au même charme. Si les villes et quartiers sont similaires et offrent les mêmes services et avantages, vous pourrez donc comparer votre bien. Cela pourra vous aider lors de votre estimation. 

Tous ces éléments devront être pris en compte lors de l’estimation du bien immobilier.

 

2 - Valoriser les atouts du bien immobilier

Il est important de savoir valoriser son bien par les différents points forts récoltés durant son estimation comme : les écoles et commerces de proximité, les transports en commun, l’exposition des pièces, l’insonorisation et l’isolation, électricité/gaz … ainsi que le comparer avec des biens similaires sur le marché qui sont… moins attractifs, où qui ne correspondent pas en tout point aux besoins et envies de vos futurs acheteurs.

Ces éléments multiples ne doivent pas encombrer les pensées de nos visiteurs : il vaut mieux sélectionner et insister sur les 2-3 priorités de vos futurs acheteurs et ainsi mettre les bons éléments en avant.
En effet, faire une liste interminable de points positifs perdra vos visiteurs dans leurs priorités et donnera l’impression que vous souhaitez à tout prix leur vendre le bien (vice caché?) ou seulement leur céder tout et n’importe quoi. 


C’est à vous de rendre chaque visite de bien immobilier unique. Il est de votre devoir d’adapter la visite et votre discours aux priorités de vos acheteurs. 

3 - Soigner les descriptions de vos appartements et maisons à vendre

Vos descriptions de maisons ou appartements seront le dernier élément de l’annonce sur lequel vos potentiels acheteurs s’arrêteront (pour rappel, en premier le prix, en deuxième les photographies puis en 3ème temps le texte descriptif).

Il faut que celle-ci soit courte car le temps de concentration moyen de l’Homme est de 8 secondes. Il ne faut alors pas perdre le futur acquéreur avec trop d’informations qui ne l'intéressait pas.
Pensez à être visuel et concis. Pour cela, rédigez votre annonce avec des tirets (ou des puces) et mettez en premier lieu, ce qui est le plus souvent recherché dans ce type de bien ou pour ce budget (encore une fois, le potentiel acheteur ne lira peut-être pas toute l’annonce, il est alors important de hiérarchiser les informations). Enfin, n’oubliez pas d’espacer votre annonce : sautez des lignes, aérer votre description pour la rendre plus lisible et que le lecteur puisse sélectionner rapidement les informations qui l'intéresse. 

 

4 - Faire des belles photos pour la vente de vos biens immobiliers

Les photos sont un élément à soigner. En effet, lorsqu’un futur acheteur se rendra sur votre site internet, ce qui l’interpellera en premier lieu sera : le prix, affiché en grand et dans un deuxième temps : les photographies choisies pour illustrer le lieu.
Ce n’est qu’en troisième temps et seulement si ces deux éléments ont su accrocher le client que celui-ci commencera à lire la description du bien immobilier. 

Pour cela, il vous faut absolument du matériel de qualité comme un appareil photo reflex HDR-Grand angle avec trépied. Cet élément n’est pas à négliger. 

Ensuite, prenez le temps d’analyser quel sera le meilleur moment de la journée pour photographier vos biens immobiliers. 

L’exposition des pièces de la maison ou de l’appartement est primordiale : les photos lumineuses donnent une impression de grandeur aux pièces et d’un bien où il fait bon vivre. 

Lors de la séance photo du bien immobilier, pensez à désencombrer les pièces (avec l’accord des propriétaires) afin de faciliter la projection des futurs acheteurs.
Il ne s’agit pas ici de vendre un bien sans âme et sans personnalité, mais seulement d'alléger les pièces afin d’agrandir le bien et de laisser place à l’imagination des visiteurs …

5 - Soigner la visibilité et la communication 

En tant que mandataire immobilier, vous devez proposer LE bien immobilier qui correspond aux envies de vos visiteurs, mais vous pouvez aussi faire en sorte que les visiteurs viennent à vous.

Pour cela, il vous faut soigner la communication de vos appartements et maisons à vendre.
L’importance des photos précisées ci-dessus entre en compte lors de la communication. Encore une fois, de belles photos, ensoleillées et désencombrées permettront une meilleure projection de la part des futurs acheteurs. 

Une bonne communication peut aussi aider à trouver l’acheteur adéquat à votre bien. C’est-à-dire, communiquer sur vos réseaux sociaux, mettre en avant votre vitrine grâce à des lumières ou encore des animations et mettre à jour tous vos biens immobiliers sur votre site internet.
Une fois qu’une mise à jour est faite, il faut la diffuser. Les partages et le bouche-à-oreille peuvent s’avérer très concluants et accélérer vos ventes de biens immobiliers.

 

6 - Ne pas cacher les défauts de vos biens immobiliers

En tant qu’agent commercial de biens immobiliers, vous serez à l’origine d’un projet de vie. Il faut alors que vos futurs acheteurs aient confiance en vous. Certes vous souhaitez vendre, mais toujours en gardant une conscience professionnelle. Il faut alors se montrer honnête et digne de confiance et donc ne pas cacher les défauts de la maison ou de l’appartement que vous faites visiter.
Vendre un bien immobilier c’est faire changer de vie vos futurs visiteurs: n’hésitez pas alors à leur dire ce qui pourrait peut-être les gêner sur le long terme compte tenu de leurs priorités et leurs projets futurs.
Cela permettra aussi d’instaurer un climat de confiance et de faciliter vos relations avec les visiteurs et ainsi leurs proposer les meilleurs biens immobiliers.

 

7 - Préparer les potentielles interrogations de vos visiteurs

Lors de la visite de la maison ou de l’appartement, il est important d’avoir une réponse à apporter à toutes les interrogations de vos visiteurs.

Pour cela, vous pouvez préparer une liste de questions générales pour chaque bien. Relisez-la avant de faire votre visite et adaptez-la en fonction des besoins de vos visiteurs : vont-ils attacher plus d’importance aux quartiers qu’au bien ? Quelles seront leurs potentielles réticences ? Comment y répondre et comment les rassurer ?

Comme on le dit souvent : “ A chaque problème, sa solution”. A vous de savoir lorsque le problème ne sera pas acceptable pour vos futurs acheteurs. Il s’agit d’être encore une fois honnête. 

Anticipez, rassurez et montrez que vous connaissez les maisons et appartements que vous vendez. 

 

8 - Connaître le marché des environs

Enfin, comme évoqué au début de l’article : il faut connaître le marché des environs.
Ce point est indispensable lors de chacune des étapes de la vente : lors de l’estimation des biens, afin de faciliter la projection des futurs propriétaires, de les rassurer lors des visiteurs (vous connaissez votre marché, donc vous leur proposez les biens immobiliers qui leurs correspondent, ils peuvent avoir pleinement confiance en vous). 

L’analyse du marché des environs vous permettra de toujours être plus attractif et plus compétitif. En s’intéressant aux biens qui se vendent dans les alentours, vous découvrirez aussi comment d’autres confrères travaillent, comment ils mettent leurs biens en avant, de quelle façon ils communiquent ou encore, comment font-ils les annonces et les photos. Vous saurez aussi quel type de biens se vend vite et facilement autour de vous et connaîtrez les tendances actuelles du marché.

Ce dernier point est un travail à faire quotidiennement afin de rester compétitif, de se remettre en question, de s’inspirer et de vendre toujours plus et mieux. 

Axession France recrute et forme des mandataires immobiliers partout en France.
Si vous souhaitez connaître nos formations et découvrir notre université (120 formations) contactez-nous !  

Aussi, retrouvez-nous tous les mardis à 9h00 pour en savoir plus sur notre réseau.

Comments

No Comments

Write comment

* These fields are required